mardi 2 octobre 2012

la course des terrils 2012 : la sauvage !

Voilà qui est enfin terminé. Voilà la dernière étape du challenge pliée. 7 mois d'entraînement régulier sur courte distance pour aboutir à ce 30 septembre 2012 qui décidera du résultat final du challenge du Hainaut.
Pour faire court, je suis second avec une minute d'avance sur le troisième. Ce fameux troisième nommé Mohamed avec lequel je me tire la bourre depuis le début de la saison. tantôt il est devant (trail de la fraise) tantôt c'est moi (Saultain, semi de Lille) mais les écarts sont toujours infimes .

Passons donc à la course. Le temps est idéal, le parcours plutôt sec mais parsemé de temps à autre de flaques que je commencerai par contourner pour finalement, sur la fin, tirer tout droit ! Au programme du jour : 4 terrils à escalader pour 23 kms de course et près de 1200 concurrents au départ. Pour rappel, j'ai réalisé un chrono de 1H41 en 2009 et 1H38 en 2012 . Au regard des 1H20 sur semi début septembre je vise aujourd'hui un temps record .

Je m'échauffe convenablement, en prenant mon temps.Je choisis de ne pas prendre la poche à  eau au regard des postes de ravitos relativement fréquents (5 postes) Je me dirige assez tôt sur la ligne de départ et me place en première ligne à côté de Mohamed. Aucune excuse de départ foiré. Je suis bien placé. Le départ est enfin donné au son de Renaud et de sa chanson sur les terrils.

 

Au bout de 1 km la stratégie du jour est assez claire : je colle aux chaussures de mon concurrent. Bon , ça va pas durer ... je me sens bien, et j'oublie vite cette fameuse tactique pour partir à l'assaut du premier terril que je grimpe rapidement. Je suis toujours bien placé, dans les touts premiers de la course et ça roule encore. Au bout de 30 minutes , on passe sur les bases de 15 km/h et l'ascension de trois des quatre terrils du jour est effectuée.

 

je sens que je baisse un peu de régime. Je prends un gel en attendant patiemment le coup de fouet qui l'accompagne généralement. Sauf que nous sommes mardi soir et que je l'attends toujours ... !
Les coureurs commencent à me doubler et l'inévitable arrive vers le 11ème km : Mohamed me rattrape et tente d'accélérer. Je m'accroche à ses foulées difficilement et serre les dents pendant 4 kms. Il court par à coup , je me laisse distancer et le rattrape au rythme façon yoyo. Mais je suis déjà cuit, cramé, rastume et ce qui devait arriver ... arriva.Sur une énième accélération je laisse filer 2 puis 3 , puis 4 mètres que je n'arriverai pas à résorber. Je lâche et je perds pieds.Je suis à l'agonie. Je sens les crampes proches, je n'arrive à aucun moment à accélérer et je me fais doubler sans cesse ... Je perds un nombre de places invraisemblable et je file vers l'arrivée (façon de dire , je suis plutôt en train de ramper !) au petit trot. Je boucle ce difficile périple en 1h45min51s à la 44 ème place un peu hébété car sans explications sur la défaillance à laquelle j'ai été confronté.

Je laisse dans cette histoire près de 6 minutes à Mohamed et la seconde place du challenge. Dommage ...
Je n'ai pas envie de plus commenter cette épreuve. Une réflexion ultérieure sera nécessaire mais pas maintenant je l'ai encore en travers la gorge.


Prochaine épreuve : le trail des hauts pays le 21 octobre. 28 kms.
merci Charly pour les photos !


4 commentaires:

  1. Bien dommage pour le lemme place. Peut être un départ trop rapide ????
    Bonne continuation.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. peut être , surement même.
      à oublier vite !

      Supprimer
  2. t'auras ta revanche a Estreux ..... la prochaine reste caché un moment avant de faire le malin devant , lol !!!
    @+ charly

    RépondreSupprimer