samedi 18 mai 2013

Le jogging des aulnes



Première course de la saison terminée. Quel plaisir d'épingler à nouveau un dossard !
On va oublier provisoirement toutes les douleurs pour profiter de ce dimanche matin ou la météo se présente idéale. La pluie prévue n'est pas au rendez vous, une très légère brume voile le paysage et le thermomètre affiche 12°C sans vent. Le tee shirt sera aujourd'hui de sortie accompagné des manchons que je pourrais baisser si j'ai trop chaud.



Nous sommes pratiquement 300 devant la piscine d'Aulnoye-Aymeries ("l'ayguade") ou deux distances sont proposées : un 15 kms et un 10 kms. Début de saison oblige, je vais rester humble et privilégier le plus court des 2 parcours. D'ici octobre, il reste bien assez de temps pour augmenter la distance.

Après 2,5 kms d'échauffement , je me dirige vers le départ pour essayer de bien me placer afin d'éviter de perdre bêtement du temps dès le début de la course. L'objectif du jour consiste à valider les progrès entrevus à l'entraînement et de passer en deça des 40 minutes.

A priori rien d'insurmontable. Cependant après 2 sorties longues la veille et l'avant veille, les jambes sont un peu lourdes et il faudra attendre les premiers hectomètres du circuit pour savoir si elles vont répondre présentes.

Justement, le parcours . Roulant est le terme le plus approprié. Certes, trois côtes jalonnent ces 10 kms mais si les deux premières, assez longues mais pas très pentues, passent assez bien, la dernière pour rejoindre la ligne d'arrivée est vraiment difficile. Attention donc à en garder dans les jambes.

10h15, top départ et toujours les mêmes mouvements à effectuer : un coup à gauche , un coup à droite pour s'extraire de la masse. Ce premier km tout en descente permet de se mettre dans le bain immédiatement et je suis vite rassuré en passant en 3'27. Tout va bien.
Nous atteignons  la Sambre rapidement ou des groupes de coureurs commencent à se former . Marrant de constater que dès le second km les positions n'évoluent presque plus ... De mon côté, j'enchaîne les bornes de façon régulière entre 3'45 et 3'50.

 

le parcours quitte une première fois le canal pour une route (que j'avais déjà emprunté lors de mes pérégrinations passées ...) qui va offrir la première difficulté du jour. Rien de bien méchant d'autant que les organismes ne sont pas encore marqués. Après avoir tourné vers la droite en direction de Pont sur Sambre, nous atteignons la bifurcation entre les 2 distances. La course s'éclaircit d'un coup et je me retrouve en compagnie d'un coureur que je vais accompagner jusqu'au bout.



Deuxième petite ascension, toujours pas de quoi fouetter un chat ,et nous rentrons dans Pont sur Sambre ou nous allons retrouver la Sambre que nous n'allons quasiment plus lâchée jusqu’à l'arrivée. Je vais bien et je continue à tenter de rattraper les concurrents devant notre duo. en vain ...

Un petit coup d'oeil sur l'autre berge pour apercevoir d'autres coureurs retardés et nous filons de plus en plus difficilement  vers l'ultime km. Je commence à ressentir de la fatigue, et même les encouragements de mon bînome n'y feront rien : je commence à craquer. je lâche progressivement sa foulée tout en tentant de limiter la casse. Plus qu'un km, moins de 4 minutes à serrer les dents.

 

L'arche d'arrivée est visible ... au loin. Entre celle ci et ma position , une côte. Peut être pas la plus difficile , mais placée au km 9,5 , elle reste compliquée à aborder d'autant qu'en sentant l'écurie on a tendance à lâcher les derniers chevaux. Je sens , comme d’habitude, que je suis à deux doigts de gerber. Un coup d’œil sur le GPS, je suis largement dans les temps. Je décide donc de maintenir mon allure au mieux pour passer en deça des 38 minutes.



Chose faites quelques secondes plus tard en 37'51. Je suis content et surpris d'être déjà capable de courir si vite. Encore du poids à perdre, encore de l'entraînement à s'enfiler et je devrais pouvoir encore aller plus vite .



Voilà pour la première de 2013 . L'organisation est nickel, les ravitos (2 en course et un troisième à l'arrivée) suffisants, le balisage est clair, les bénévoles sympas tant à l'inscription que lors de l'arrivée.
Bref, une course que je suis content d'avoir découvert et qui me fera certainement revenir.

 

Temps au km du 10 : 3'27/3'45/3'47/3'44/3'48/3'50/3'48/3'49/3'47/3'59

comme d'habitude, merci aux photographes de running59 !
classement ...  ICI !!!

la prochaine : le trail de la fraise (15 kms) le 26/05

3 commentaires:

  1. 3 cotes ! lol ..... bon chrono et beau retour .... Charly

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bon ok des côtelettes ...
      il n'empêche !

      Supprimer
  2. Comme si de rien était ...........lol
    Manuwak

    RépondreSupprimer