lundi 6 avril 2015

Trail du Val Joly

Une semaine après les 80 kms de l'écotrail, je ne voulais absolument pas forcer. Je m'attendais donc à faire une course au coeur du peloton, tranquille mais chiante.
Heureusement, j'ai eu la chance de tomber sur plusieurs kikoureurs : Yves dit "Kali blaireau" et Pierre dit "Thija_59".

Alors que Yves , membre des dunes d'espoir , s'acharnait à faire avancer sa joëlette avec l'aide de ses compagnons au t shirt jaune,



Pierre et moi discutions pendant 3h13 pour faire passer le temps plus vite. Le bougre venait de terminer le night trail de Frameries la veille au soir (30 kms 1000 D+) et finissait son weekend choc par ces 31 kms du trail du Val Joly.



Nous avons passé d'agréables moments, j'ai pu tester les recettes du site diet-sport préparées par mon acolyte ( délicieuses !), croiser d'autres têtes connues et surtout, profiter de ce crachin nordiste, de ces marécages boueux ...

 

Nous sommes sortis du parcours bien sales avec un ticket direct pour la douche ...



Je ne m'étends pas plus mais je tiens à souligner la qualité de la seconde partie du circuit que j'ai beaucoup apprécié. Content que les remarques passées soient prises en compte.
Bravo aussi pour avoir fait 2 départs séparés pour les deux distances.

Point négatif : le bracelet vert au ravito qui fait perdre pas mal de temps (pour le mettre) aux premiers de l'épreuve et coupe l'effort. Autre solution  à envisager ?



Merci à mon compère du jour et bonne bouillonnante à lui !
Merci à running59 pour les photos.


Résultats ... ICI !

3 commentaires:

  1. "crachin nordiste" ... mauvaise langue sudiste
    Toute cette pluie et cette berdoulle devaient venir de Belgique, il pleut rarement dans le nord :o)
    Ben L

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est connu ! le nord c'est vachement sec ...

      Supprimer
  2. J'ai également passé un bon moment en ta compagnie. Merci pour ta patience, soutien et aide pour la 2e partie du parcours (le bonhomme avait du mal à avancer), je partage d'ailleurs ton avis sur l'aspect sauvage de cette 2e moitié du tracé.

    Pierre - Thija

    RépondreSupprimer